Le #vélotaf avec UVQR c’est possible #3

Qu’est-ce qui vous empêche d’utiliser votre vélo au quotidien ? Petite série d’articles sur le vélo et l’usage que vous en faites (ou voudriez en faire) : les autres articles sont à retrouver ici.

Raison n°3 : C’est beaucoup trop dangereux.

La sécurité des cyclistes est un réel problème en France. Le réseau est peu dense et complétement discontinu. En conséquence, difficile d’aller facilement d’un point A à un point B sur un itinéraire entièrement sécurisé. C’est ce que l’on appelle : « réseau spaghetti ».

Extrait de Google Map : réseau cyclable en Seine Aval

En région parisienne, les principales associations d’Ile De France se sont fédérées cette année au sein du Collectif Vélo IleDeFrance pour obtenir un réseau utilisable dans la région : le rer V (à lire ici). Le projet est soutenu par les pouvoirs publics (Grand Paris, GPSEO notamment) et on devrait rapidement constater une amélioration dans les années qui viennent. Il est temps car le retard pris sur nos voisins est considérable.

L’Europe du vélo

Le problème de sécurité est lié à la cohabitation souvent difficile entre vélos et engins motorisés du fait de l’absence d’aménagements adaptés ou quand ils existent, de leur manque de continuité. A quoi sert une piste cyclable réalisée dans les règles de l’art si elle ne mène nulle part ?

Fin de piste cyclable à Poissy en entrée de ville

Alors impossible de circuler aujourd’hui ?

Il existe des solutions. Prenons un exemple concret : le trajet Eragny / Conflans-Saint-Honorine / Poissy.

Extrait de Google Maps : N184 entre Conflans et Poissy

La mauvaise idée est d’essayer de transposer son trajet voiture vers le trajet à vélo. La circulation sur la N184 est dangereuse même le week-end du fait de l’absence totale d’aménagements. Il existe heureusement des alternatives comme celle-ci :

La sortie de Poissy est un peu difficile par la D30 mais il existe une piste cyclable qui permet d’y circuler sans trop de problèmes. Le trajet est ensuite très tranquille via les quais jusque la passerelle de Conflans-Sainte-Honorine. Le trajet vers Éragny et Cergy se fait sans difficultés majeures. 10 km (Poissy-Conflans) c’est environ 1/2 heure de vélo sans stress. Ça donne le temps de s’arrêter pour profiter du paysage comme ici au niveau du barrage-écluse d’Andrésy.

Andrésy Rive Gauche au petit matin

Quelque soit votre trajet, il existe souvent des solutions alternatives pour éviter la circulation. L’association MDB IdF a publié une carte des trajets « vélotaf » à découvrir ici.

Pour finir, la carte nationale des « points noirs » est disponible depuis début décembre. Elle est issue de la consultation nationale organisée par la Fubicy . Elle permet d’identifier sur un trajet les zones difficiles et donc souvent de les éviter.

#SERD2019

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets se termine et c’est un bon cru puisque plus de 60 vélos ont été récupérés cette année ! Merci au Centre de Loisirs municipal de Chanteloup, à la MJC de Conflans « Les Terrasses » , au Club Péguy à Poissy (merci également à la municipalité qui a très bien relayé l’événement) et à l’association les Colibris à Andrésy. Et bien sur merci à celles et ceux qui nous ont confié leur vieux vélos pour que nous puissions leur donner une seconde vie.

Et maintenant ?

L’atelier d’UnVéloQuiRoule s’est copieusement rempli. Nous allons pouvoir sauver la plupart de ces vélos de la déchetterie et les remettre en circulation tout au long de l’année. Les cas désespérés nous fourniront des pièces détachées.

Le week-prochain, participez au green friday !

Vous cherchez une idée de cadeau originale et éco-responsable pour Noël, vous avez besoin d’un vélo fiable pour aller à la gare ? Venez à l’atelier samedi prochain pour recycler vous même votre futur vélo (avec notre aide). Il y en a en pour tous les goûts : vélos enfant, VTT 26″, vélo course Peugeot « vintage ». Avec un peu de patience et les conseils éclairés de nos bénévoles, vous dénicherez très vite la perle rare dans notre stock.

Aux municipales 2020 , je voterai vélo

Le vélo comme moyen de transport au quotidien

Notre objectif commun est de faire du vélo un mode de déplacement qui soit efficace, confortable et sécurisé. Nous ne partons pas de zéro puisque de nombreuses villes ont d’ores et déjà fait le choix du vélo : Strasbourg, La Rochelle, Nantes, Lille et Paris qui rattrape son retard à grands pas. La liste est loin d’être exhaustive. Un pays entier l’a fait avant tout le monde et il ne bénéficiait, au début des années 70, d’aucune infrastructure cycliste : les Pays-Bas. En 1973, les villes néerlandaises sont complètement saturées et les nombreux morts (dont beaucoup d’enfants) suscitent une vague d’indignation qui déclenche une prise de conscience générale. On pouvait lire à l’époque dans les manifestations : » Arrêtez les meurtres d’enfants ! » ( à lire sur cet article de citycle.com). En quelques années, un choix politique fort a transformé la pratique du vélo en choix culturel. Il a été suivi de mesures concrètes, d’aménagements adaptés et concertés.

Manifestation au pays bas en 1973
Continuer la lecture de « Aux municipales 2020 , je voterai vélo »

Offrez une seconde vie au vélo qui dort dans votre garage !

Samedi 16 novembre 2018 débute la Semaine Européenne de la réduction des déchets.

Pour la 6ème année consécutive, Un Vélo Qui Roule s’y associe en organisant une opération de récupération de vélo à Maurecourt, Chanteloup, Conflans, Andrésy et Poissy. Autant de vélos détournés de la déchèterie qui une fois recyclés feront le bonheur de leurs nouveaux propriétaires !

Continuer la lecture de « Offrez une seconde vie au vélo qui dort dans votre garage ! »

Faire de la Confluence une zone cyclable

Un contexte électoral propice au vélo ?

La transition écologique risque d’être une thématique phare des différents candidats aux prochaines élections municipales des villes de la « confluence Seine et Oise ».

Or, vouloir inscrire sa ville dans la transition écologique ne se limite pas seulement à verdir son action, par exemple, en dessinant des petits vélos sur la chaussée ou de fins couloirs sur les bas-côtés, mais nécessite notamment de repenser les transports dans nos villes et, in fine, d’assumer de ne plus organiser nos déplacements autour de l’automobile mais bien de privilégier les transports collectifs ou les déplacements doux.

La bicyclette pour se réapproprier la ville

Continuer la lecture de « Faire de la Confluence une zone cyclable »

Le #vélotaf avec UVQR c’est possible #2

Qu’est-ce qui vous empêche d’utiliser votre vélo au quotidien ? Petite série d’articles sur le vélo et l’usage que vous en faites (ou voudriez en faire) : les autres articles sont à retrouver ici.

Raison n°2 : Je n’ai pas de vélo …

C’est une bonne raison mais c’est un problème facile à résoudre. Vous avez l’intention d’utiliser votre vélo pour des trajets réguliers et vous devez donc disposer d’une machine fiable sur laquelle vous pourrez compter.

Continuer la lecture de « Le #vélotaf avec UVQR c’est possible #2 »

Le #vélotaf : avec UVQR c’est possible !

Qu’est-ce qui vous empêche d’utiliser votre vélo au quotidien ? Petite série d’articles sur le vélo et l’usage que vous en faites (ou voudriez en faire) : les autres articles sont à retrouver ici.

Raison n°1 :

Je n’ai pas appris ou pas pratiqué depuis longtemps. Je ne suis pas sportif et je n’imagine pas faire un trajet de 5 km tous les jours  !

Continuer la lecture de « Le #vélotaf : avec UVQR c’est possible ! »

UVQR l’association qui rayonne !

La carte qui montre la répartition géographique de nos 132 adhérents vient juste d’être remise à jour. On rêve ici de vous réunir tous à l’atelier pour faire une photo de famille !

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous engager à nos côtés et cela nous permet d’appuyer vos revendications avec plus de force auprès des pouvoirs publics au sein de @VeloIdF.

Votre opinion est importante : participez à la grande enquête de la Fubicy pour donner votre ressenti sur votre pratique du vélo au quotidien. Le baromètre des villes cyclables permet de dresser un état des lieux des aménagements cyclables vus par les utilisateurs au niveau national. Vous pouvez évaluer toutes les villes que vous connaissez. Personnellement, je me rends au travail à vélo de Poissy à Éragny tous les jours. J’ai donc évalué Poissy – Achères – Andrésy – Carrières – Conflans – Éragny et Maurecourt que je traverse régulièrement.

Pour qu’une ville apparaisse dans les statistiques, il faut un minimum de 50 réponses. Vous avez jusqu’au 30 novembre pour y participer et vous pouvez suivre l’avancement ici.

C’est à vous de jouer !

Grande enquête nationale sur le vélo

La Fubicy organise une grande enquête sur le vélo jusque’au 30 novembre. Nous vous invitons à y participer très nombreux ! C’est l’occasion unique de donner votre ressenti sur votre pratique du vélo au quotidien .

Pour que votre ville figure dans le classement, il faut dépasser les 50 réponses au minimum. Vous pouvez suivre l’évolution sur cette page

Pour le moment c’est bien parti pour Triel avec 42 réponses, Andrésy 34 et Conflans 30. Poissy avec 18 réponses et surtout Maurecourt avec seulement 7 réponses sont à la traine.

Rendez-vous sur le site de la fubicy et répondez au questionnaire. Vous pourrez à la fin de l’enquête participer à l’identification des points noirs : ce sont les zones difficiles et les zones de discontinuité cyclable. Il y en a forcément une à coté de chez vous !

N’hésitez pas à diffuser largement ce lien dans vos réseaux.